CAUX: COMPTE RENDU RÉUNION DU 17 MAI 2022

CAUX: COMPTE RENDU RÉUNION DU 17 MAI 2022

19/05/2022 Non Par Sète pour tous

Mardi soir, Audrey Cavaillé et Jacques Condat ont choisi de lancer leur campagne électorale dans la commune de Caux. Ils sont les candidats de tous les habitants de la 7° circonscription de l’Hérault et ont tenu à marquer de cette manière leur attachement à tous les citoyens de la circonscription sans exception.
La réunion a été ouverte par Baptiste, de Génération Z, étudiant en Communication, qui a témoigné de la force de son engagement à Reconquête, le parti d’Eric Zemmour, et auprès des candidats.
Jacques Condat a tout d’abord remercié les jeunes engagés dans cette aventure électorale. Il a brièvement présenté son parcours politique, dont l’essentiel a été réalisé auprès de Michel Rocard, et professionnel avant de parler de son implication avec Audrey Cavaillé et son équipe, à la recherche de solutions simples, peu coûteuses et performantes aux préoccupations des Français en matière de pouvoir d’achat, et sur bien d’autres dossiers économiques et territoriaux. Audrey Cavaillé a ensuite évoqué son parcours politique débuté dès ses 16 ans, devenant présidente des JDS à 20 ans, puis conseillère municipale pendant le mandat du député maire de Sète, Yves Marchand l’année suivante. Professeure certifiée en Arts Plastiques à l’Université de Montpellier et mère de deux adolescents, elle reconnaît avoir repris une activité politique en pensant au devenir de ses enfants, de nos enfants. Condamnant la politique « macroniste » qui a phagocyté la vie politique et les partis, elle entend insuffler un nouvel élan, une prise de conscience pour que la France soit pleinement la France. Audrey a présenté la première mesure qu’elle fera voter à l’Assemblée en tant que députée : Celle du pouvoir d’achat ou plutôt de votre « pouvoir d’acheter » : Un nouvel indice d’estimation basé sur 100 produits que chacun d’entre nous consomme chaque jour permettra d’observer la réalité. Une mesure phare assurera une augmentation substantielle du « pouvoir d’acheter », des retraités et des salariés à faibles revenus ainsi que des personnes handicapées qui recevront 100 euros, non pas une fois de temps en temps, mais 100 euros chaque mois, de façon pérenne. Simple et réaliste, cette mesure, financée dans notre proposition, représente 24 milliards d’euros pour plus de 9 millions de françaises et de français. Un échange avec le public a suivi. Cette première rencontre s’est terminée sous des applaudissements nourris et une Marseillaise.

Merci pour le partage