Montpellier Première mondiale : Le premier logiciel d’aide au diagnostic de dénutrition lancé à l’occasion de la semaine de la dénutrition

Montpellier Première mondiale : Le premier logiciel d’aide au diagnostic de dénutrition lancé à l’occasion de la semaine de la dénutrition

08/11/2021 Non Par Sète pour tous

Le jeudi 18 novembre 2021 marquera le début des festivités au CHU de Montpellier qui organisera de nombreuses actions de sensibilisation sur le thème de la dénutrition et présentera son nouveau logiciel : DENUM.

La dénutrition

La dénutrition touche environ 2 millions de personnes en France. Les conséquences sont graves que ce soit sur le plan médical (complications, mortalité, etc.) ou médico-économique. Or, il est simple de diagnostiquer une dénutrition : la perte de poids est un très bon indicateur.

« Les diététiciens tiennent une place centrale dans le prise en charge de la dénutrition. Ils préconisent des conseils nutritionnels personnalisés pour lutter contre les conséquences parfois graves de la dénutrition. Le poids fait partie des critères essentiels pour le suivi de l’état nutritionnel. » Claire Tremolieres, Diététicienne du CHU de Montpellier.

Le nouveau logiciel DENUM

DENUM est une nouvelle façon de diagnostiquer le risque de dénutrition. En effet, c’est un nouveau parcours qui est proposé aux patients du CHU. Des affiches avec des QR Codes proposent un lien vers un questionnaire sécurisé d’évaluation du risque nutritionnel. Les diététiciens pourront avoir accès à ces résultats et décider d’une prise en soins de la personne.

“C’est un outil innovant et nous sommes les premiers à le tester en France ! Nous allons mener une étude pour en évaluer l’efficacité et son impact financier sur les séjours hospitaliers au CHU” explique le Dr Attalin, coordinateur de l’Unité Transversale de Nutrition.

Les actions menées au CHU de Montpellier :

  Stands dans le Hall d’accueil de l’hôpital Lapeyronie : le jeudi 18 novembre

Utilisation du logiciel “DENUM” créé au CHU de Montpellier, qui permet aux patients d’évaluer eux-mêmes leur état nutritionnel et d’alerter l’équipe diététique.

  Dégustation à l’aveugle des Compléments Nutritionnels Oraux.

Les actions menées

La journée “Mon poids, un indicateur de taille” est une opération qui a commencé en 2018 pour sensibiliser les citoyens et les soignants à l’importance de se peser. Elle a été impulsée par l’Unité Transversale de Nutrition (UTN) du CHU de Montpellier, sous l’égide du Collectif de Lutte contre la dénutrition et la Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme (SFNCM). En effet, la question initiale était “Comment faire à l’hôpital, alors qu’on sait qu’une personne sur trois est dénutrie, pour sensibiliser les gens à la nécessité de se peser ?”

Cette opération est née d’un défi un peu fou mais très simple : proposer à des hôpitaux de mener sur la même période, des actions de sensibilisation à l’importance de se peser.

En 2018, 16 CHU étaient impliqués. Puis 85 en 2019, près de 300 en 2020, et combien seront présents en 2021 ?

En 2021, plus de 1500 actions très diverses seront menées partout en France pendant la semaine de la dénutrition, y compris dans les DOM-TOM et dans les pays Francophones.  Des CHU, Centres Hospitaliers publics et privés, des collectivités se sont mobilisés.

Communications grand public, Télévision, Radio, jeux, quizz, sont tout autant d’initiatives amenées par les soignants.

Le Hashtag #JeMePese a été lancé au début de l’initiative et ne cesse de prendre de l’ampleur chaque année.

Cette action nationale offre une visibilité et une cohérence aux nombreuses initiatives qui naissent partout en France et dans les DOM-TOM, et contribue à apporter des pistes et des sources d’inspiration pour l’ensemble des acteurs qui souhaitent s’impliquer dans la lutte contre la dénutrition.

Merci pour le partage