Sète Covid-19:  Les dernières informations à connaître

Sète Covid-19: Les dernières informations à connaître

28/11/2021 Non Par Sète pour tous

Le centre de vaccination de Sète réadapté depuis le 25 novembre : situé auparavant dans la salle Brassens, le centre de vaccination a été déplacé dans des locaux extérieurs, type Algeco, toujours à proximité du parking du Mas Coulet. La prise de rendez-vous doit toujours se faire via le site doctolib. Cliquez ici pour en savoir plus.

– Le rappel de vaccin ouvert à tous les adultes et obligatoire pour conserver le pass sanitaire : la dose de rappel de vaccin est désormais ouverte à toutes les personnes de plus de 18 ans dès cinq mois après la dernière injection. A compter du 15 janvier, cette dose de rappel sera nécessaire pour conserver un pass sanitaire valable, dans un délai de sept mois maximum après la deuxième dose. Exemple concret pour y voir clair : une personne ayant reçu sa 2e dose le 15 juillet 2021 aura jusqu’au 15 février pour effectuer son rappel, sans quoi son pass sanitaire ne sera plus valable. Cette obligation entrera en vigueur pour les plus de 65 ans dès le 15 décembre, la campagne de rappel ayant débutée plus tôt. A souligner que le pass sanitaire a été étendu au niveau national aux adolescents à partir de 12 ans et 2 mois depuis le 30 septembre mais ils ne sont pas encore concernés par le rappel de vaccin.

– Validité raccourcie pour les tests PCR et antigéniques : à compter du lundi 29 novembre, seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures feront office de pass sanitaire. Pour rappel, ces tests sont désormais payants pour les non-vaccinés. Le tarif est de 44 euros pour un test PCR et 22 euros pour un test antigénique. En revanche, ils continueront d’être remboursés pour les personnes vaccinées, sur présentation du QR code attestant de la vaccination.

Le port du masque de nouveau obligatoire dans les lieux soumis au pass sanitaire et dans certains lieux extérieurs :

Masque est de nouveau obligatoire dans les lieux publics clos, y compris ceux soumis à la présentation du pass sanitaire comme les restaurants. C’est également le cas en extérieur, dans l’Hérault, dans certaines situations :
– les marchés ou brocantes
– les files d’attente
– les rassemblements
– les rues et zones piétonnes très fréquentées

Pour rappel, le masque est de nouveau obligatoire dans les écoles élémentaires depuis le 15 novembre.

– Plus de fermeture automatique d’une classe si un élève est testé positif au Covid-19 : les classes primaires et maternelles ne fermeront plus après un cas de Covid-19, mais un dépistage de toute la classe sera systématiquement mené. Seuls les élèves positifs devront s’isoler pendant 10 jours. Si trois cas sont déclarés au sein d’une même classe sur une période de sept jours, celle-ci sera fermée.

Pass sanitaire : comment l’obtenir ? Une fois vacciné, vous recevez un document avec un QR code. Ce justificatif peut vous servir de pass sanitaire en version papier. Si vous souhaitez avoir l’attestation au format numérique, vous pouvez scanner le QR Code via l’application Tous anti-covid. Vous recevrez alors un message vous indiquant le délai avant la validation du schéma vaccinal complet. Après ce délai, vous pourrez faire valoir votre pass sanitaire avec votre smartphone. Si vous ne voulez pas installer l’application Tous anti-covid, vous pouvez aussi récupérer votre pass sanitaire sur le site de l’assurance maladie en cliquant ici.
Le pass sanitaire peut-être :
1) Une attestation de vaccination complète (2 doses + une semaine après la seconde injection pour les vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca / 1 dose + quatre semaines pour le vaccin Johnson & Johnson).
2) Le résultat d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 h.
3) Un certificat de rétablissement de la Covid-19, c’est-à-dire un test PCR ou antigénique positif d’au moins onze jours et de moins de six mois.

Omicron c’est quoi ?

Ce nouveau variant constitue “un risque très élevé” au niveau mondial pour l’OMS. Ce qui provoque tant d’inquiétudes réside dans ses caractéristiques génétiques : il présente une série de mutations extrêmement nombreuses, plus d’une trentaine, qui se concentrent dans la protéine “spike”, la clé d’entrée du virus dans l’organisme.

Ce variant est-il plus contagieux ?

 selon l’OMS, il n’est pas encore établi si Omicron est plus transmissible par rapport à d’autres variants comme Delta. Si le nombre de personnes testées positives a augmenté dans les régions d’Afrique du Sud touchées par ce variant.

Comment le détecter ?

Le variant Omicron peut être suspecté lorsque les trois mutations présentes dans la stratégie de criblage actuel ne sont pas retrouvées. Cela constitue un signal qui permet de repérer les prélèvements suspects. Ceux-ci font alors l’objet d’un séquençage complet du génome viral qui seul permet de confirmer la présence de ce nouveau variant. 

L’ensemble des résultats de séquençage produits au niveau national sont suivis en temps réel : c’est ce qui permet de détecter l’émergence éventuelle de ce nouveau variant en France.

En France, la surveillance des variants repose sur une stratégie à plusieurs niveaux :

  • le criblage systématique des tests positifs permettant une surveillance réactive ;
  • le séquençage complet du génome viral, dans le cadre de la stratégie déployée par le consortium EMERGEN, et notamment les enquêtes Flash 
  • une surveillance épidémiologique renforcée et multisources permettant de repérer tout signal épidémiologique (hausse de l’incidence, par exemple) qui pourrait constituer également une alerte.

Cette surveillance est d’ores et déjà renforcée à La Réunion et à Mayotte.

Merci pour le partage