Sète: Quand Noël rend triste

Sète: Quand Noël rend triste

18/12/2021 Non Par Sète pour tous

le mercredi 15 décembre 2021, alors qu’il se rend tranquillement à son travail en scooter, promenade du Maréchal Leclerc, ce père de 51 ans, travaillant pour les HLM, bien connu et apprécié de tous, croise la route d’un chauffard. En effet, non loin du théâtre de la mer, face à lui, sur sa voie de circulation, une Golf arrive à très vive allure (largement au dessus des 100 km/h). Cette automobile vient de contourner des chicanes afin de doubler rapidement un autre automobiliste. La collision est inévitable avec le scooter, percuté et trainé sur plus de 70 mètres. Est ce le camion benne de Nicollin qui a stoppé le scooter ?  Heureusement le chauffeur du camion, voyant au loin le choc frontal, aura le réflexe d’effectuer un freinage d’urgence. Malgré cela, la Golf continue sa course folle et finit également par percuté la camionnette située derrière le camion benne, immobilisant les deux véhicules, sinon, il est vraisemblable que le chauffard aurait continué sa route. Après avoir effectué des tours du Cadre Royal à très vive allure, dans tout le centre ville,  ce chauffard, fortement alcoolisé et sûrement sous stupéfiants, se croyant sur un circuit de course automobile, vient d’ôter la vie à un père de famille, blesser fortement le conducteur de la camionnette, traumatiser les témoins de l’accident et endeuiller des familles voir une ville entière. Le père de famille avait trois grandes filles, des petits enfants, une compagne et leur fille de 4 ans qui grandira sans son père. Aux dires des témoins, le mis en cause de l’accident n’a éprouvé aucun regrets ni aucune empathie pour le défunt et le blessé, il n’a eu de cesse que de râler pour l’état de son véhicule accidenté, à 10000 lieues de la réalité qui venait de se produire. De source sûre, nous savons que même lors des interrogatoires par les enquêteurs, l’attitude de ce délinquant de la route, a été la même: aucun regrets, aucun mots pour le décédé et le blessé!!!!!!!

Depuis des années de nombreux sétois élèvent leur voix pour signaler que nos routes, nos rues, ne sont pas sécurisées.

 Rétrécir ces dernières ne fait pas diminuer la vitesse des automobilistes

Les dos d’ânes, les coussins berlinois ne sont pas suffisants. Pourquoi la Police Municipale n’est pas dotée d’un radar pour contrôler et sanctionner les vitesses excessives sur notre belle ville de Sète? De nombreuses communes aux alentours en sont dotées. Pourquoi freine-t-on des deux pieds pour ne pas en acquérir un et ainsi participer de façon active à la sécurité des automobilistes.  Sète, reste un petit village où tout le monde se connaît. L’information de contrôle de vitesse ponctuels, à différents endroits, porterait rapidement ses fruits et rappellerait à l’ordre et à la responsabilité tout un chacun.  Les axes rouges sont biens connus de tous, la promenade Maréchal Leclerc, promenade JB Marty, le boulevard de Verdun – Camille Blanc, la route de Montpellier et biens d’autres itinéraires où des fous du volant se mettent en danger et sont surtout un danger pour les autres. Nous en appelons à la responsabilité Municipale, faites ce qu’il faut pour assurer notre sécurité au quotidien afin de ne plus vivre de tel drame !!!!!!!

À plusieurs reprises il a été demandé de mettre un radar sur cette avenue pour sensibiliser les conducteurs afin de ne pas confondre UNE AVENUE à UNE AUTOROUTE ! Malgré la limitation de vitesse de 30 km/ h.

Faut-il avoir des morts pour agir ?

 La famille a mis en place une cagnotte en ligne pour préparer un avenir serein de cette enfant de 4 ans a quelques jours de noël qui a perdu son papa.

Vous pouvez également partager cette cagnotte.

Sur ce lien.

http://www.leetchi.com/c/marylou-danis

Sincères condoléances aux familles.

Merci pour le partage